Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

L’AAH est une allocation de solidarité qui permet d’assurer un minimum de ressources pour les personnes en situation de handicap. Cette aide est attribuée sur décision de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) et est financée par l’Etat.  Elle est attribuée à condition de respecter des critères d’incapacité, d’âge, de résidence et de ressources. Son montant vient pour compléter d’autres ressources.
 

Conditions d’attribution

 

  • Le bénéficiaire doit être de nationalité française, ressortissant d'un pays membre de l'Espace économique Européen (EEE) ou d'un autre pays et en situation régulière en France.

     
  • Le demandeur doit avoir plus de 20 ans ou 16 ans dans le cas où le jeune n’est plus à la charge de ses parents.

     
  • La personne doit avoir un taux d’incapacité au moins égal à 80%.
    Dans deux cas, les personnes ayant un taux d’incapacité allant de 50 à 79% peuvent percevoir l’AAH :
    - Elles doivent souffrir d’une restriction substantielle et durable reconnue pour accéder à un emploi.
    -
    Elles doivent être âgées de moins de 60 ans.

 Le taux d’incapacité est déterminé par la CDAPH en fonction de leur barème.

 

  • Les autres revenus du bénéficiaire ainsi que ceux de son conjoint, ne doivent pas dépasser les plafonds de revenus fixés. Les plafonds en cours sont de 9 730,68 euros pour une personne vivant seule et le montant est augmenté de 4 865,34 euros par enfant à charge. Pour un couple, le plafond est de 19 461,36 euros avec une majoration possible à hauteur de 4 850,76 euros par enfant à charge.

     

Ressources


Les ressources du demandeur ne doivent pas dépasser un certain seuil et sont ajoutées à celles de la personne avec qui elle vit en couple.

 

Nombre d’enfants à charge

Vous vivez seul

Vous vivez en couple

0

9730,68€

19 461,36€

1

14 596,02€

24 326,70€

2

19 461,36€

29 192,04€

3

24 326,70€

34 057,38€

4

29 192,04€

38 922,72€



Démarches


La demande d’AAH est à effectuer auprès le la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) du lieu de résidence de l’intéressé. C’est la MDPH qui sera chargée d’instruire le dossier via la Commission des Droits et de l’Autonomie des personnes (CDAPH). Cette commission sera en charge de déterminer le taux d’incapacité alors que les organismes débiteurs seront en charge d’évaluer les autres points du dossier : âge, résidence, plafond de ressources.

Le délai pour le traitement du dossier est généralement de 4 mois.


Après traitement du dossier, l’AAH est accordée pour une durée d’au moins 12 mois et pour maximum 5 ans. Lorsque le handicap ne peut évoluer favorablement, l’AAH peut être accordée pendant 20 ans.

Lorsque l'âge de la retraite est atteint, l’AAH peut continuer à être versée en complément pour les personnes ayant une incapacité d’au moins 80%. Pour les personnes ayant une incapacité entre 50 et 79%, le versement de l’AAH prend fin lorsque l’âge du départ à la retraite est atteint. C’est alors, le régime de retraite qui prend la suite.


 

Nos partenaires fondateurs

CEA - CNP - Dassault Systèmes - PSA Peugeot Citröen - Cap Gemini - Crédit Agricole centre-est - IBM - SFR - Thales - Total CEA - CNP - Dassault Systèmes - PSA Peugeot Citröen - Cap Gemini - Crédit Agricole centre-est - IBM - SFR - Thales - Total