Expéditeur  
   
Destinataire  
   
   
 

Inscrivez-vous à l’Open Forum ESSEC – Hanploi.com

L'Open Forum ESSEC - Hanploi.com vous accueille mardi 20 mai 2014 dans les locaux de l’ESSEC, au CNIT à La Défense. Pour cette 5e édition du forum, CED, l’ESSEC et leurs partenaires vous proposent une journée entière dédiée à la formation et à l’emploi des personnes en situation de handicap.

Pour que votre rencontre avec les recruteurs se fasse dans les meilleures conditions, et que vous puissiez accéder à une opportunité d’emploi, d’alternance ou de stage, il est important de soigner sa présentation.

Votre image

Lors de votre première rencontre avec un recruteur, votre image doit être le reflet de votre personnalité. Elle s’appuie sur trois éléments : l'apparence physique, le comportement (démarche, gestuelle, expression du visage) et la façon de s'exprimer. Il est donc primordial de porter une attention particulière à votre apparence physique. Choisissez des vêtements neutres et agrémentez-les par des accessoires dont les couleurs contrastent (blanc, rouge, jaune, bleu...). Ayez des chaussures parfaitement propres. En effet, beaucoup d'employeurs regardent les chaussures. N’oubliez pas de soigner vos cheveux, ils doivent être propres et en ordres. Ayez un maquillage discret et des ongles soignés.
Un dernier détail, portez des vêtements, des accessoires, une coiffure ou un maquillage qui vous sont familiers.

Ce dont vous devez vous munir

Même si vous avez déjà fait parvenir votre CV à l’entreprise, ou à l’organisateur de l’Open Forum, munissez-vous le jour J de votre CV. Ayez un nombre d’exemplaires suffisant pour pouvoir transmettre votre CV à chaque entreprise. Vous pouvez également avoir avec vous un album de vos réalisations. Cela vous permettra d’illustrer vos propos pendant l’échange avec le recruteur.

Renseignez-vous sur l'entreprise

Lors de cette première rencontre, c’est votre discours personnalisé qui fera votre force auprès de l'employeur. Une première phase de recherche est donc essentielle. Il faut toujours recueillir des informations sur l'entreprise, par exemple via son site Internet, et cela même si celle-ci est des plus connues. Vous y trouverez les grandes métriques et les grands enjeux de l'entreprise, mais aussi de son métier et de son secteur. Ayez aussi un ordre d'idée de la part de marché sur l'activité pour laquelle vous postulez par exemple. Un détour par les quotidiens économiques vous permettra également de ne pas passer à côté d'un débat ou d'une annonce récente. Connaître ces informations donnera au recruteur une indication sur votre niveau d'intérêt pour l'entreprise et votre motivation. Cependant, prenez garde à ne pas trop en faire.

Préparez vos arguments

Faites le point sur ce que vous avez à offrir à l'entreprise. Dans cette réflexion, l'entreprise qui recrute est la plus importante. C'est elle qui a un problème à résoudre et elle recrute une solution. Vous devez donc faire le bilan de vos compétences et le confronter aux attentes de l'entreprise. Avoir une connaissance la plus précise possible du poste en jeu est primordial. Mettez en parallèle les qualités et compétences que l'on attend du futur embauché et celles  que vous avez développées dans votre parcours. Cela inclut votre carrière en entreprise mais aussi votre formation et, parfois, votre vie extra-professionnelle. Faites, de manière la plus objective possible, un bilan de vos points forts et faibles. Pensez à enrichir vos points forts par des exemples, et à faire évoluer vos points faibles en points en amélioration. Ce travail préparatoire vous sera en particulier d'un grand secours à la première objection ou question un peu incisive du recruteur.

Bien présenter votre parcours

En générale, le recruteur introduit l’entretien en vous présentant son déroulement, puis vient le moment où vous devez vous présenter. Attendez que votre interlocuteur vous invite à le faire. Parler avant qu'il ne vous ait posé la question est un signe que vous êtes trop centré sur vous-même. Ensuite, la concision est de mise.  Présentez votre parcours, sans rentrer dans le détail. Il faut avoir l'intelligence de ce que le recruteur attend, de ce qui va l'intéresser.
Vous pouvez faire une liste des informations que vous voulez absolument transmettre au recruteur. Ne fermer aucune porte.

Même si dès le début vous savez que le salaire offert est inférieur à vos prétentions, jouez le jeu jusqu'au bout. Le recruteur parlera peut-être de vous à d'autres. Sur le fond, vous devez convaincre votre interlocuteur que vous disposez d'un certain nombre de compétences. Donnez suffisamment d'éléments au recruteur pour qu'il se dise de lui-même que vous avez la solution à son problème. Le travail que vous aurez réalisé en amont sur vous-même vous sera alors d'une grande utilité.

Convaincre de votre motivation

Lors de l’entretien, le recruteur cherchera donc à lire dans vos réponses votre désir de vous investir dans le poste à pourvoir. Une manière efficace de montrer sa motivation est de poser les bonnes questions. Prévoyez en quelques-unes dans votre phase de préparation. Vous pouvez formuler une question pertinente sur l'activité de l'entreprise, que l'on ne trouve pas sur le site Internet de la société, et qui peut donner lieu à un échange entre "professionnels". Enfin, le recruteur sera sensible à la motivation que vous laisserez transparaître après l'entretien. Remercier votre interlocuteur après coup et le relancer sans excès permet d'insister sur votre intérêt pour le poste autant que de vous rappeler à son bon souvenir

Vos bonnes réponses aux questions pièges

Les questions pièges, c’est le moment que redoute chaque candidat. Évidemment, c'est un exercice qui se prépare, en dressant une liste des questions qui peuvent être posées. Certaines sont plus délicates que d'autres, car elles pointent du doigt un trait moins positif de votre candidature. Cependant, vous vous devez de rester positif, c’est  une règle d'or, sans tomber pour autant dans la langue de bois. Le recruteur ne jugera pas seulement votre savoir-faire, mais aussi vos qualités relationnelles et votre personnalité. Vous pouvez aussi être amené à parler d'une difficulté, voire d'un échec, ce qui est une démarche assez contre-nature pour un candidat. N’éludez pas la question et restez positif. Relatez quelque chose de récent, analysez les faits et surtout faites part des interrogations, voire des remises en question, que cela a occasionné chez vous. Cela donnera au recruteur les clés qu'il attend.

Nos partenaires fondateurs

CEA - CNP - Dassault Systèmes - PSA Peugeot Citröen - Cap Gemini - Crédit Agricole centre-est - IBM - SFR - Thales - Total CEA - CNP - Dassault Systèmes - PSA Peugeot Citröen - Cap Gemini - Crédit Agricole centre-est - IBM - SFR - Thales - Total